Qu’est-ce qu’une imprimante textile et comment fonctionne-t-elle ?

Les imprimantes DTG ou les imprimantes textiles ne sont pas une nouvelle méthode d’impression pour les T-shirts, cette technologie a déjà un temps considérable dans le monde de l’impression et prend de plus en plus force. Nous allons vous expliquer comment fonctionne une imprimante DTG et vous révéler ce que vous devez savoir avant d’acheter une imprimante textile.

Comment fonctionne une imprimante DTG

Les imprimantes DTG fonctionnent avec une encre d’adhérence textile spéciale qui est activée et fixée à chaud sur toute surface en coton. Celle-ci est imprimée directement sur le vêtement à partir d’une imprimante. Cela signifie que nous pouvons imprimer n’importe quel motif ou dessin directement sur nos t-shirts sans avoir besoin d’un autre matériau, tel que du papier sublimation, du transfert ou du vinyle textile.

Les seules techniques qui peuvent être imprimées directement sont la sérigraphie et l’impression textile directe ou DTG. Les meilleures imprimantes textiles DTG ont une tête d’impression spéciale, ces têtes d’impression sont uniques et conçues pour imprimer directement sur le vêtement sans gaspillage inutile d’encre. Une machine textile DTG doit imprimer à une résolution maximale de 1440 avec une certaine quantité d’encre, car le coton est limité dans la résolution.

Impression directe sur textile DTG

Il semblait presque que la machine savait que vous étiez un débutant et vous traite comme si vous étiez un étudiant. Les imprimantes textiles directes ou DTG semblent assez simples. Chargez l’image dans l’ordinateur, placez la chemise sur la machine et appuyez sur le bouton. Mais il y a des facteurs que vous n’apprendrez qu’avec de la pratique dans l’utilisation de la machine. Ainsi, bien que l’impression numérique soit beaucoup plus facile que la sérigraphie, il y a une légère courbe d’apprentissage à surmonter, mais après cela, elle est très facile à gérer.

Un entretien régulier est nécessaire

Comme toute imprimante numérique avec encres industrielles, elle nécessite un entretien quotidien pour garder la tête humide. Cela signifie que vous devez imprimer tous les jours, et si vous n’avez pas de production, faites au moins une ébauche. Ceci est principalement dû à l’encre blanche qui se dépose dans les lignes et au colmatage des têtes, mais si vous gardez votre machine active et entretenue, il ne devrait pas y avoir de quoi se faire du souci.

Si vous ne voulez pas prendre la responsabilité de l’entretien quotidien de la machine, une imprimante DTG n’est peut-être pas faite pour vous.

Cameroun: lorsque RFI ne fait pas œuvre de journalisme

Le site de RFI a publié deux articles particulièrement surprenant concernant le Cameroun, à la fois sous l’angle des élections, et celui des troubles dans les régions anglophones du pays.

Dans les deux cas, des informations tronquées, partielles ou tout simplement fausses ont été diffusées par le média français, et indique, de la part du journaliste, une ignorance totale de la réalité camerounaise.

Concernant les élections, l’un des articles affirme que les deux régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest aurait été totalement fuites par l’ensemble des candidats à l’élection présidentielle. Cependant, la réalité sur le terrain est différente. La preuve, le mardi 2 octobre s’est déroulée un énorme meeting du RDPC (Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais), le parti du président actuel, Paul Biya, en présence du secrétaire général du mouvement dans la ville de Bamenda, dans la région Nord-Ouest.

Bien évidemment, la réunion politique s’est déroulée sans le moindre incident.

L’idée que l’absence de Paul Biya sera un indice de l’absence de la campagne est plutôt l’indice d’une absence totale de connaissance des agendas politiques. En effet, Paul Biya ne s’est pas non plus rendu dans les régions Littoral ou Sud du Cameroun, et a réservé sa sortie en province pour la ville de Maroua dans la région Nord.

Ceci n’est pas un exemple isolé, et les réunions politiques ont pu se dérouler pour plusieurs candidats, dans des conditions de sécurité optimales, assurées par les forces de sécurité du Cameroun.

Cependant, l’article le plus surprenant en termes de manquement à la déontologie journalistique est celui concernant l’ONU et le conflit anglophone. Dans ce texte, l’auteur indique que l’ONU souhaite proposer aux autorités camerounaises son aide, afin de permettre l’ouverture d’un canal de dialogue avec les séparatistes. Le journaliste donne le sentiment d’une absence totale de volonté de dialogue de la part du pouvoir avec les Camerounais anglophones modérés, et ignore le fait que les séparatistes ont commis des actes de terrorisme si violents que Human Rights Watch a comparé leurs actions contre l’éducation à celles opérées par Boko Haram.

L’ouverture a pourtant déjà été prôné par le Président Biya, et l’article ne l’indique pas. Lors du meeting de Maroua, l’actuel chef de l’État a affirmé son ouverture avec les citoyens anglophones modérés, qui souhaitent une plus grande prise en compte des spécificités des régions anglophones, sans pour autant réclamer l’indépendance. Et cette tendance chez les anglophones à souhaiter le maintien dans l’unité du Cameroun reste ultra majoritaire.

Ce qui choque les Camerounais est la manière dont les Nations Unies veulent forcer leur pays à dialoguer avec un mouvement identifié comme étant clairement terroriste selon toutes les définitions et standards internationaux.

Se connecter à Internet hors de chez soi

Vous souhaitez profiter d’une connexion internet stable pendant vos déplacements ? Vous ne pouvez pas vous passer de vos applis favorites ? De nombreuses solutions sont possibles afin de bénéficier d’une bonne connexion hors de chez soi. Certaines sont gratuites, d’autres payantes.

  1. Le hotspot Wifi public

Le hotspot Wifi public semble s’imposer comme une alternative intéressante pour réduire la consommation data.Il se situe en général dans les lieux publics tels que les cafés, les restaurants, les universités, les bibliothèques, etc. L’avantage de ce moyen de connexion réside dans sa gratuité et sa facilité d’accès.

Important :les réseaux ouverts sont rarement sécurisés. Il convient de prendre les précautions nécessaires afin d’éviter tout risque d’interception de données ou de déni de service.

  1. Le hotspot Wifi privé

Si vous êtes un client d’un fournisseur d’accès à internet assez populaire, vous auriez la chance de trouver un hotspot Wifi privé pratiquement n’importe où au Québec et donc de profiter d’un service internet gratuit. L’avantage de cet outil de connexion est le niveau de sécurité qui est plus important que celui d’un hotspot Wifi public.

  1. La clé internet 3G/4G

Il s’agit d’un appareil captant la 3G/4G/4G+ du fournisseur internet commercialisant la clé et le transformant en Wifi. C’est une solution idéale pour les personnes qui souhaitent connecter plusieurs terminaux au même temps (ordinateurs, téléphones portables, tablettes, etc.).

Bon à savoir : les fournisseurs offrent des packs dédiés aux clés internet. Pensez à les contacter afin de mieux choisir le forfait qui correspondra à vos besoins.

  1. Le routeur mobile

Si vous n’aimez pas utiliser les hotspots wifi publics, vous pouvez vous procurer un routeur mobile afin de rester connecté même en dehors de chez vous. Petit, léger et très pratique, le matériel vous permettra de bénéficier d’une connexion illimitée avec votre famille, sans aucun coût supplémentaire.

Alors, avez-vous d’autres solutions à nous proposer ? N’hésitez pas à partager avec nous vos commentaires !

Quand la nature devient érotique !

Découvrez une sélection de plantes aux noms très osés

Le Phallus impudicus :
Le satyre puant ou phallus impudique (Phallus impudicus), parfois nommé « œuf du Diable » à l’état jeune, est une espèce de champignon basidiomycète de la famille des phallacées.  À l’état adulte, il évoque la forme d’un pénis en érection, d’où son nom − inchangé depuis Linné, ce qui est rarissime en mycologie − et, comme la plupart des phallales, dégage une odeur putride.

Fougère de Boston

Détails de la plante :

La fougère de Boston est une plante vivace originaire des régions tropicales et subtropicales, facile à identifier grâce à son aspect frisé. Cette espèce de fougère fait partie de la lignée des Polypodiacées. La fougère de Boston se distingue par ses longues frondes de couleur vert clair, formant une masse bien touffue et imposante. Ses feuilles allongées et arquées sont munies de nombreuses folioles divisées en plusieurs segments.